Etude dans la Lumière sur le Sentier - Qu'est-ce que la nature psychique ?

Le terme ‘‘Psychique’’ désigne, dans les enseignements Théosophiques, toute cette portion du Mental dans la Nature et dans l’Homme, qui se trouve comprise entre le purement Spirituel et le purement Physique. C’est l’état ou l’aspect plastique de la VIE universelle et individuelle, qui est ainsi distinct de ce qui est fixe ou immuable, que ce soit en raison de sa perfection, comme l’Esprit, ou au contraire en raison de son imperfection, comme la Matière. Le Psychique est le facteur actif de tout progrès comme de toute rétrogradation. Dans toute évolution, il constitue le lien ou le trait d’union, aussi bien que le ‘‘chaînon manquant’’. Son domaine entier s’étend de ce qui semble pur automatisme, comme dans le jeu des ‘‘forces de la nature’’ et ‘‘l’affinité chimique’’, en passant par les systèmes sympathiques et involontaires des plantes, des animaux et de l’homme, par l’instinct, l’impulsion et l’habitude jusqu’au plus hautes formes de l’intellection.

Lorsque nous disons Esprit, Matière et Mental, nous parlons de trois grandes conditions de la Vie, et toute vie qui participe de ces états peut être parfaitement organisée, partiellement organisée, ou inorganisée. Dans l’Homme, ces trois conditions de la VIE sont présentes ; en effet, nous trouvons en lui son Esprit, ou Soi-conscience, seul éternel et indestructible ; sa nature ‘‘mentale’’ ou Psychique, partiellement évoluée et par conséquent capable de se perfectionner ou de se dissoudre ; et son ‘‘corps’’, voué dans tous les cas à retourner à sa  condition  naturelle  de  Vie  inorganisée  ou  ‘‘matière’’,  au moment où les natures Spirituelles et Psychique abandonnent le tabernacle. Par conséquent, dans l’Homme, le Psychisme est le nom  qui  désigne  les  principes  médians  actifs  de son Etre qui forment le trait d’union entre la SOI-conscience et ‘‘l’existence incorporée’’.

L’Occultisme pratique est la Science de la compréhension et du contrôle de la nature Psychique par l’Etre Spirituel.  Cette Science a ses propres lois et pratiques, de beaucoup plus exactes et rigoureuses que tout ce que peut connaître la science Physique. Sa maîtrise parfaite fait de l’homme un Mahatma ou Grande Ame ; cette réalisation est inconnue, si ce n’est en théorie, et pratiquée à rebours, en dehors de la Grande Loge des Maîtres de Sagesse et de leur Ecole. C’est la Science qui permet à ses Adeptes, littéralement de ‘‘se mettre – c’est-à-dire de mettre son Soi­ – à la place d’un autre’’, et, par ce procédé, de connaître immédiatement et infailliblement toute la nature passée et présente de tout être quel qu’il soit, et ainsi d’aider à l’évolution progressive de l’ensemble de la Nature aussi bien que des êtres particuliers.

Mettant en jeu des Ames,  comme il le fait, l’Occultisme confère de formidables pouvoirs mais non moins formidables est la responsabilité encourue par ceux qui le pratiquent.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

___________________

(1) (Traduction d’un article extrait de la revue Theosophy de Los Angeles, Vol. XVI p. 228.

↑ Remonter la page ↑