Qu’est-ce que l’Âme ?

« Nous parlons d’une Âme animale, d’une Âme humaine et d’une Âme spirituelle, et nous faisons bien la distinction entre elles »   La Clef de la Théosophie – H.P. Blavatsky

La source de l’âme
Distinguer entre Ego permanent et l’ego personnel évanescent
La mémoire de l'âme
Pour en savoir plus

La source de l’Âme

« L'humanité croit en général que l'homme possède une âme immortelle. La Théosophie ajoute à cela que l'homme est une âme, que la nature entière est sensible, que l'immense variété des objets et des hommes n'est pas faite de simples groupements d'atomes fortuitement rassemblés et qui ainsi, sans loi, développent eux-mêmes la loi, mais que jusqu'au plus petit atome tout est âme et esprit en perpétuelle évolution sous le règne de la loi inhérente au tout. Comme les anciens, la Théosophie enseigne que le cours de l'évolution est le drame de l'âme et que la nature n'existe que pour son expérience » (Océan de Théosophie W.Q. Judge – p.2)

« D’où proviennent l’Esprit et l’Âme de l’homme ? De l’Âme Universelle ; ce ne sont certainement pas les dons d’un Dieu personnel. » (La Clef de la Théosophie – H.P. Blavatsky – p.90)

« Mais vous oubliez… que je vous ai indiqué les différences qui existent entre les diverses significations du mot « Âme », et souligné la manière vague dont on a jusqu'à présent traduit le terme « Esprit ». Nous parlons d'une Âme animale, d'une Âme humaine [l'Ego qui se réincarne] et d'une Âme spirituelle [Buddhi], et nous faisons bien la distinction entre elles… pour nous, le mot Esprit, employé seul et sans qualification, désigne uniquement Âtma [le Soi Supérieur un avec l’Absolu (du fait qu’il en est le rayonnement) ; le TOUT, l’UN ; le « principe divin » universellement répandu]. » (La Clef de la Théosophie – H.P. Blavatsky – p.130).

Distinguer entre l’Ego permanent et l’ego personnel évanescent

« Nous faisons une distinction entre le fait élémentaire de la conscience de soi-même, le sentiment tout simple du « je suis moi », et la pensée plus complexe : « Je suis Monsieur Dupont » ou « Madame Durand »… Nous établissons une distinction entre cet agrégat d'« expériences », que nous appelons la fausse personnalité  (parce qu'elle est limitée et passagère), et cet élément dans l'homme qui lui donne le sentiment du « je suis moi ». C'est ce « je suis moi » que nous appelons la véritable individualité ; et nous disons que cet « Ego », ou individualité, joue, à la manière d'un acteur, bien des rôles sur la scène de la vie. » (La Clef de la Théosophie – H.P. Blavatsky – pp.46-7)

« Chaque être humain est le porteur, ou le Véhicule, d'un Ego aussi ancien que tout autre Ego ; parce que tous les Ego sont de la même essence et appartiennent à l'émanation primordiale qui est issue d'un seul Ego universel et infini. » (La Clef de la Théosophie – H.P. Blvatsky – p.126)

« L'Ego profond de chaque homme est immortel, « a existé de tout temps, existera toujours et ne pourra jamais cesser d'exister » ; apparaissant à intervalles successifs, et réapparaissant, revêtu d'un corps à chaque fois différent, il donne seulement l'impression d'être mortel ; cependant, il reste toujours le fondement et le soutien de la personnalité qui agit sur la scène de la vie. » (Échos de l’Orient – W.Q. Judge –p.30).

La mémoire de l’Âme

« En dehors de la mémoire en général, il y a le souvenir, le rappel à la mémoire et la réminiscence… La mémoire, ne l'oubliez pas, est un terme générique… La mémoire est simplement, chez les êtres pensants, et même chez les animaux, un pouvoir inné qui reproduit des impressions passées, par l'effet d'une association d'idées principalement suggérée par des choses objectives, ou par une action quelconque sur nos organes des sens externes. La mémoire est une faculté qui dépend entièrement du fonctionnement plus ou moins sain et normal de notre cerveau physique ; et le souvenir et le rappel à la mémoire sont les attributs et les serviteurs de cette mémoire.  La réminiscence n’est pas une faculté, ou un attribut, de notre mémoire physique, mais une perception intuitive qui est indépendante de notre cerveau physique et extérieure à lui…Tandis que la mémoire est physique et évanescente, et qu'elle dépend des conditions physiologiques du cerveau — proposition fondamentale de tous ceux qui enseignent la mnémonique, et étayée par les recherches des psychologues scientifiques modernes — nous appelons réminiscence la mémoire de l'âme. » (La Clef de la Théosophie – H.P. Blvatsky – pp.140-1).

Pour en savoir plus

Article, « Les Maîtres de Sagesse »
Document, « La constitution septuple de l’homme » (extrait de La Clef de la Théosophie de H.P. Blavatsky)
Article, « L’Homme terrestre – Divin - Éternel » (B.P. Wadia)
Article, « Le divin intérieur » (H.P. Blavatsky)
Article, « Le divin qu’elle image s’en faire aujourd’hui ? » (H.P. Blavatsky)
Article, « La conscience »
Article, « La conscience le pont »
Article, « Élever et fortifier l’âme »
Article, « L’évolution de la forme humaine »

↑ Remonter la page ↑