La Théosophie

« La Théosophie est la fraternité des hommes » - M.K. Gandhi à son biographe Fischer.
« Il n’y a pas de religion au-dessus de la Vérité » 

Sommaire

La Théosophie et la Religion-Sagesse
Quelques citations complémentaires
Principes fondamentaux de la Théosophie
Trois grandes idées
Pour en savoir plus

La Théosophie et la Religion-Sagesse

  • Le mot grec THEOSOPHIA (« Sagesse divine »), emprunté aux néoplatoniciens du 3e siècle, évoque une idée peu commune il y a 100 ans : l'existence d'une gnose initiatique universelle d'où sont issues toutes les grandes religions et à laquelle l'homme pourrait accéder au terme d'une quête intérieure du divin, passant par une complète métamorphose de l'être.
  • Instruite par ses maîtres, qui ont eu pleinement accès à cette connaissance, H.P. Blavatsky s'est efforcée d'en dévoiler certains aspects sous le nom spécifique de Théosophie, comme une représentation de l'Univers et de l'Homme suffisamment accessible aux modernes, afin de répondre à leurs besoins.
  • Pour résumer en quelques lignes un très vaste sujet :
  • Cette Théosophie offre une vision unificatrice coordonnant science, religion et philosophie, capable de concilier le cœur et la raison et de renouveler entièrement le sens et les perspectives de la vie humaine.
  • Elle montre que l’unité de la vie est une réalité et un fait. Elle éveille l’homme à la compréhension du vrai sens de la vie.
  • Dans sa cosmogénèse, elle privilégie un schéma d'émanation, ou d'élaboration progressive (non de création ex nihilo) des univers, procédant d'une source unique et absolue, de conscience-matière-énergie, hors de toute conception mentale.
  • Elle insiste sur l'unité des mondes sous leur apparente multiplicité, chacun étant soumis à un jeu de lois qui en maintiennent l'harmonie dynamique.
  • Elle postule, dans une succession infinie d'univers, un immense processus d'évolution ― physique, psychique et spirituelle ― avec une montée progressive de la conscience, en parallèle avec une longue élaboration des formes, des degrés les plus primitifs au stade humain, et bien au-delà.
  • Elle reconnaît à tout l'homme (tous les hommes et toutes les femmes) une âme profonde, noyau permanent, transpersonnel, de conscience (soutenant la structure éphémère du moi-je personnel, terrestre), témoin intérieur engagé dans un lent processus d'éveil spirituel, et de retour conscient à la source absolue, au prix d'efforts cumulés, et intégrés, au fil de nombreuses incarnations successives, réglées par la loi de responsabilité individuelle (karma).
  • Elle n'invite pas à chercher un salut personnel pour échapper au monde, mais à hâter en soi-même la réalisation du projet évolutif assigné à toute l'humanité, afin d'aider ainsi solidairement tous les hommes dans cette voie.

C'est à une prise de conscience planétaire de l'aventure humaine que la Théosophie appelait ― et invite encore ― les individus capables de se mobiliser pour s'éveiller, et servir d'éveilleurs, à une époque de transition de notre histoire menaçant d'être dramatique dans ses prolongements. Retour

Quelques citations complémentaires 

« C'est de cette RELIGION-SAGESSE que sont nées toutes les diverses "Religions" appelées ainsi à tort. Religions qui ont formé à leur tour, des ramifications et des branches, ainsi que toutes les croyances mineures, ayant toujours leur origine dans quelque expérience psychologique personnelle. Chacune de ces religions, ou sectes religieuses, qu'on la considère comme orthodoxe ou hérétique, sage ou insensée, a jailli à l'origine, comme l'eau claire et pure de la Source-Mère… Il y a de ces croyances - appelons-les Religions - qui ont été entachées d'éléments humains à un point tel qu'elles sont devenues méconnaissables... » (Extrait article « La Théosophie est-elle une religion ? » – H.P. Blavatsky)

« L'unité de tout dans l'univers implique et justifie notre croyance en l'existence d'une connaissance à la fois scientifique, philosophique et religieuse, prouvant la nécessité et la réalité d'un lien entre l'homme et tout ce qui existe dans l'univers. Cette connaissance devient essentiellement RELIGION, et, considérée dans son intégrité et son universalité, elle doit être appelée du nom distinctif de “RELIGION – SAGESSE” ». (Extrait article « La Théosophie est-elle une religion ? » – H.P. Blavatsky)

« Les Adeptes [Initiés] sont les seuls vrais savants, car ils prennent en compte tous les facteurs intervenant dans une question tandis que la Science est limitée au pouvoir du cerveau, par les circonstances, l'imperfection de ses instruments et par une totale incapacité à percevoir quoi que ce soit sous la surface des simples phénomènes présentés par la matière. Toute l'information concernant les visions et expériences de ces voyants de tous niveaux au cours des âges reste disponible de nos jours. Mais, dans cette masse de témoignages, rien n'a été accepté qui n'ait été contrôlé et vérifié par des millions d'observations indépendantes... Et cette démarche se poursuit depuis des temps immémoriaux. » (Extrait des Échos de l’Orient – W.Q. Judge) Retour

Principes fondamentaux de la Théosophie

« La Doctrine Secrète est la Sagesse accumulée des Âges et sa cosmogonie est, à elle seule, le système le plus prodigieux et le plus élaboré qui soit. [Elle] établit trois propositions fondamentales :

  1. Un PRINCIPE Omniprésent, Éternel, Illimité et Immuable sur lequel toute spéculation est impossible puisqu'il transcende la capacité de conception de l'homme... L'Esprit (ou la Conscience) et la Matière doivent être considérés non comme des réalités indépendantes mais comme les deux facettes ou aspects de l'Absolu qui constituent la base de l'Être conditionné, qu'il soit subjectif ou objectif.
  2. L'Éternité de l'Univers, dans sa totalité, [est] comme un plan illimité devenant périodiquement « le champ d'innombrables Univers qui sans cesse se manifestent et disparaissent » et [elle affirme] l'universalité absolue de cette loi de périodicité.
  3. [Elle enseigne encore] l'identité fondamentale de toutes les Âmes avec la Sur-Âme Universelle, cette dernière étant comme un aspect de la Racine Inconnue ; et le pèlerinage obligatoire [ou évolution] pour toute Âme — étincelle de cette Sur-Âme Universelle — tout au long du Cycle de l'Incarnation (ou de « Nécessité ») et conformément à la loi Cyclique et Karmique, pendant la période tout entière. »

(Extrait de The Secret DoctrineProem – Volume I, pp. 14-17 – H.P. Blavatsky) Retour

Trois grandes idées

« Parmi de nombreuses idées apportées par le Mouvement théosophique, il en est trois que l'on ne devrait jamais perdre de vue. Ce ne sont pas les paroles qui vraiment gouvernent le monde, mais la pensée ; par conséquent, si ces trois idées sont bonnes, il faudrait sans relâche les préserver de l'oubli.

« La première idée est qu'il existe une grande Cause… appelée la Cause de la Sublime Perfection et de la Fraternité humaine. Elle s'appuie sur l'unité essentielle de toute la famille humaine ; et elle est possible du fait que le sublime (dans la mesure de perfection qui est accessible) et la réalisation effective de la fraternité sur chacun des plans de l'être sont une seule et même chose…

« Selon la seconde idée, l'homme est un être qui peut s'élever à la perfection, à la stature de la Déité, car il est lui-même Dieu incarné. Cette noble idée était certainement présente à l'esprit de Jésus lorsqu'il déclara que nous devrions être parfaits comme l'est notre père dans les cieux. C'est l'idée de l'humaine perfectibilité. Elle est destinée à détruire l'horrible théorie du péché originel qui a tenu en sujétion et écrasé les nations chrétiennes occidentales pendant des siècles.

« La troisième idée est l'illustration, la preuve, le produit très remarquable des deux autres. Elle s'énonce dans ces termes : les Maîtres — ceux qui se sont élevés au degré de perfection qu'autorisent l'actuelle période d'évolution et ce système solaire — sont de véritables faits vivants, et non des abstractions, froides et distantes. Ce sont des hommes vivants… L'idée des Maîtres, considérés en tant que faits vivants et idéaux élevés, emplira l'âme d'espérance, et Eux-mêmes aideront tous ceux qui désirent élever la race humaine.

« N'oublions pas ces trois grandes idées. » (Article « Trois grandes idées » – W.Q. Judge) Retour

Pour en savoir plus

Document, « Trois propositions Fondamentales » (H.P. Blavatsky) (Brochure PDF)

L'Épitomé de Théosophie (brochure de W.Q. Judge)
Article, « Principes Généraux de la Théosophie (W.Q. Judge) (Brochure PDF)

Article, « Qu'est-ce que la Théosophie » (H.P. Blavatsky)
Article, « Que sont les Théosophes » (H.P. Blavatsky)
Article, « Le divin qu’elle image s’en faire aujourd’hui ? »
Article, « Le Programme Théosophique » (H.P. Blavatsky)
Article, « Que sont les Théosophes ? » (H.P. Blavatsky)
Article, « Qu’est-ce que la Théosophie » (H.P. Blavatsky)

↑ Remonter la page ↑